Chiens d'Alsace

Le forum des cynophiles d'Alsace et du monde francophone

Pour tous renseignements ou questions : cliquez ici pour m'envoyer un mail

Si votre club canin n'est pas dans notre base de données et que vous souhaitez qu'il y soit, cliquez ici

Devenir Vétérinaire en France

Partagez
avatar
Romain
Administrateur
Administrateur

Devenir Vétérinaire en France

Message par Romain le Lun 11 Juin - 18:09:45

Les vétos ? En ville, leurs patients sont des chiens, des chats, des rongeurs. À la campagne, ce sont les animaux de la ferme. Dans les deux cas, les vétérinaires conseillent les propriétaires des animaux de compagnie ou les éleveurs. Sans oublier les vétérinaires qui travaillent dans l'agroalimentaire, la recherche...

_____________________________________________

Niveau d'accès : bac + 6
Salaire débutant : 2000 €
Statut(s) : Statut fonctionnaire, Libéral, Statut salarié
Secteur(s) professionnel(s) : Agriculture, Agro-alimentaire, Chimie - Plasturgie - Industrie pharmaceutique, Fonction publique, Recherche.
Centre(s) d'intérêt : J'aime faire des expériences, Je veux être indépendant, Je veux être utile aux autres, Je veux m'occuper d'animaux, Ma vocation est de soigner

_____________________________________________

* Nature du travail

Soigner les animaux de compagnie

Le vétérinaire dit « canin » soigne, opère et stérilise surtout les chiens et les chats. Il s'occupe aussi de rongeurs, de reptiles et d'oiseaux. Il exerce le plus souvent en cabinet ou en clinique, parfois dans un zoo.

Soigner les animaux de la ferme

À la campagne, la plupart des interventions concernent les animaux de la ferme. Le vétérinaire rural donne à l'éleveur des conseils techniques et diététiques. Il peut également effectuer des contrôles sanitaires. Dans les petites villes, le vétérinaire exerce souvent à la fois en cabinet et dans les exploitations agricoles.

Assurer un suivi tout au long de la vie

Le vétérinaire en milieu rural est présent depuis l'insémination artificielle d'une vache, par exemple, jusqu'au contrôle de son lait, de la naissance du veau... et de son départ pour l'abattoir. Il peut également participer au contrôle de l'hygiène dans les industries agroalimentaires.

Participer à la recherche

Dans l'industrie, les vétérinaires participent à la mise au point, à la production et à la commercialisation de médicaments et d'aliments pour animaux, de produits agroalimentaires. D'autres s'orientent vers la recherche ou les laboratoires d'analyses. Les inspecteurs de la santé publique vétérinaires, fonctionnaires du ministère de l'Agriculture, veillent sur la santé animale et la qualité de l'alimentation.

* Compétences requises

Le geste précis

Le vétérinaire sait observer et analyser le comportement des animaux pour établir le bon diagnostic. Il fait preuve d'une grande habileté lors des interventions chirurgicales. La profession exige, bien sûr, une aisance particulière avec les animaux.

Un bon contact

Le vétérinaire sait aussi conseiller, en particulier pour rassurer les particuliers ou les éleveurs, parfois stressés par la maladie de leur animal ou par les risques d'épidémie menaçant leur bétail.

Très disponible

Le métier de vétérinaire, notamment en libéral, nécessite une très grande disponibilité. Les professionnels peuvent être soumis à des gardes. Une bonne résistance physique est également importante, surtout lorsqu'il faut immobiliser des animaux aux gabarits impressionnants (taureaux, chevaux...).

Un bon gestionnaire

En libéral, le praticien est souvent chef d'entreprise, avec parfois des salariés sous sa responsabilité. Des connaissances en gestion et de la rigueur sont indispensables pour faire vivre son cabinet.

* Lieux d’exercice et statuts

Libéral ou salarié

En ville, le vétériniare peut être appelé à domicile pour des urgences. Le plus souvent, il consulte à son cabinet ou dans une clinique vétérinaire. Il y exerce à son compte ou comme salarié. À la campagne, où les animaux sont d'un autre gabarit, le vétérinaire doit faire preuve d'une grande disponibilité et s'attendre à de nombreux déplacements. On le reconnaît à son véhicule aménagé pour transporter les médicaments et le matériel, sillonnant la campagne jusqu'aux exploitations agricoles.

Fonctionnaire ou militaire

Les directions départementales de la protection des populations (anciennement services vétérinaires et de la répression des fraudes) emploient des vétérinaires fonctionnaires. Ils contrôlent le bon état sanitaire des élevages et la qualité de l'alimentation. L'armée emploie des officiers vétérinaires pour soigner ses animaux (chiens, chevaux).

En équipe, notamment dans l'industrie

Le vétérinaire exerce parfois en équipe. Dans son cabinet en ville, il est aidé d'un assistant vétérinaire. Dans l'industrie pharmaceutique, c'est entouré de médecins et de pharmaciens qu'il réfléchit à la mise au point de nouveaux médicaments... sans forcément être au contact des animaux.

* Salaire

Salaire du débutant
2000 à 2500 euros brut par mois

* Intégrer le marché du travail

L'agroalimentaire en tête

Les vétérinaires sont de moins en moins nombreux à exercer en milieu rural, à cause de la diminution du cheptel français. Ils s'installent donc plus souvent en ville. Mais les dépenses consacrées aux animaux de compagnie étant en baisse, le nombre de cabinets et de cliniques vétérinaires tend à stagner. Les nouveaux diplômés se tournent donc vers l'industrie agroalimentaire qui offre de réelles perspectives.

Une installation délicate

Si monter son cabinet, seul ou en association, est courant dans la profession, le délai pour y parvenir est très variable. L'installation à son compte reste délicate et nécessite une importante mise de fonds, difficile à rentabiliser. L'inscription à l'Ordre national des vétérinaires est obligatoire. Ruraux ou urbains, les vétérinaires ont par ailleurs tendance à s'associer pour diminuer les coûts de fonctionnement de leur cabinet. Un vétérinaire sur trois est une femme. Ces dernières sont majoritairement installées en ville.

* Formations et Diplômes

Il faut compter 7 années d'études, au minimum, après le bac pour obtenir le DEV (diplôme d'État de docteur vétérinaire), nécessaire à l'exercice de la profession. Ce diplôme se prépare dans l'une des 4 écoles nationales vétérinaires à : Maisons-Alfort (94), Lyon (69), Nantes (44), Toulouse (31), sur concours commun après un bac + 2 (classe prépa principalement). Par ailleurs, 4 à 5 places sont offertes aux titulaires d'un master de biologie ou d'un diplôme d'État de médecine, de pharmacie, d'odontologie.

* Après BAC

bac + 5

- Diplôme national d'internat des écoles vétérinaires
- Diplôme national d'internat en clinique animale des écoles vétérinaires

bac + 7

- Diplôme d'Etat de docteur vétérinaire

bac + 8

- Certificat d'études approfondies vétérinaires (CEAV) en gestion de la sécurité et de la qualité des denrées alimentaires
- Certificat d'études approfondies vétérinaires (CEAV) en pathologie animale et régions chaudes
- Certificat d'études approfondies vétérinaires (CEAV) en santé publique vétérinaire

bac + 9 et plus

- Diplôme d'études spécialisées vétérinaires (DESV) en anatomie pathologie vétérinaire
- Diplôme d'études spécialisées vétérinaires (DESV) en chirurgie d'animaux de compagnie
- Diplôme d'études spécialisées vétérinaires (DESV) en élevage et pathologie des équidés
- Diplôme d'études spécialisées vétérinaires (DESV) en médecine interne des animaux de compagnie option cardiologie
- Diplôme d'études spécialisées vétérinaires (DESV) en ophtalmologie vétérinaire
- Diplôme d'études spécialisées vétérinaires (DESV) en santé et productions animales en régions chaudes
- Diplôme d'études spécialisées vétérinaires (DESV) en sciences de l'animal de laboratoire

Voici les différentes écoles de Vétérinaires en France :

Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort
7 avenue du Général de Gaulle
94704 Maisons-Alfort
Tel : 01 43 96 70 00
Site Internet : www.vet-alfort.fr

Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon
1 Avenue Bourgelat
BP 83
69280 Marcy l’Etoile
Tel : 04 78 87 25 00
Site Internet : www.vet-lyon.fr

Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes
Atlanpôle, La Chantrerie
BP 40706
44307 Nantes cedex
Tel : 02 40 68 77 77
Site Internet : www.vet-nantes.fr

Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse
23 chemin des Capelles
31076 Toulouse cedex
Tel : 05 61 19 38 02
Site Internet : www.envt.fr

* Réglementation de la profession

La réglementation de la profession a commencé en 1881 avec la reconnaissance exclusive du diplôme de vétérinaire, délivré par les écoles vétérinaires, pour l'habilitation à l'exercice de la médecine vétérinaire dans les maladies contagieuses des animaux. La loi du 31 juillet 1923 institutionnalise le diplôme de Docteur vétérinaire. Le monopole du diplôme ne fut définitivement acquis qu'en 1938.

Dès lors la profession pouvait espérer être organisée. L'ordonnance du 18 février 1942 mettra en place un Ordre des Vétérinaires dont les membres étaient nommés par le gouvernement.

En 1945, à la libération, un référendum auprès de la profession met en évidence la volonté des vétérinaires de se doter d'une organisation ordinale (2.313 voix pour, 138 voix contre). La loi du 23 août 1947 met en place l'Ordre qui perdure jusqu'à nos jours, instituant l'éligibilité des membres par leurs pairs.

En France, pour exercer son métier, un vétérinaire doit avoir un domicile professionnel, déclaré auprès de l’Ordre des Vétérinaires. Il en existe plusieurs sortes, les principaux étant : le cabinet vétérinaire, la clinique vétérinaire et le centre hospitalier vétérinaire. Les domiciles professionnels sont définis par l’article R 242-54 du code rural et l’arrêté du 4 décembre 2003, paru au J.O. n° 298 et faisant office de code de Déontologie de l’Ordre des Vétérinaires.

* Ordre des vétérinaires

Rôle administratif

L'Ordre dresse la liste des personnes physiques ou morales habilitées à exercer, et vérifie la conformité au Code de Déontologie des contrats conclus entre vétérinaires ou entre vétérinaires et clients.

Rôle réglementaire

L'Ordre propose au gouvernement les textes réglementaires qui régissent la profession. Ces dernières années, il a participé à l'élaboration du décret en Conseil d'État réglementant le fonctionnement des SEL de vétérinaires. Il a proposé dernièrement un texte modifiant le règlement intérieur et le fonctionnement des Chambres de Discipline, et se penche actuellement sur la modification du Code de Déontologie qui doit tenir compte des nouvelles formes d'exercice, des nouveaux créneaux d'activités et de l'exercice des spécialistes.

Rôle disciplinaire

Chaque vétérinaire dans l'exercice de sa profession est justiciable non seulement devant les tribunaux civils, comme tout citoyen, mais aussi devant la juridiction ordinale qui sanctionne les manquements au Code de Déontologie. Ce code impose au vétérinaire une attitude digne dans l'exercice de sa profession, aussi bien vis-à-vis de ses confrères que des usagers de la profession.

Rôle social

Indépendamment de ces attributions, l'Ordre a un rôle social : il est à l'origine de la création de la caisse de retraite, dont quatre membres du Conseil Supérieur sont administrateurs. Il participe avec d'autres organismes professionnels à la solidarité entre les vétérinaires en finançant en particulier par des bourses ou des dons les confrères en difficulté. Il est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics (ministère de l'Agriculture de la Pêche, ministère de la Santé et de la Recherche, ministère de l'Environnement, ministère de l'Économie et des Finances ...) et des usagers, éleveurs ou possesseurs d'animaux familiers ou associations de protection animale. D'autre part il intervient aussi dans le domaine de l'enseignement vétérinaire.

Par ailleurs, la mise en place des dispositions du Traité de Rome a retenu, dès la signature du traité (25 mars 1957), l'attention de l'Ordre. Le comité de liaison des vétérinaires de la Communauté créé conjointement avec le Syndicat National s'est transformé en Fédération Vétérinaire Européenne. C'est au sein de cet organisme que s'effectue l'étude des problèmes posés par la liberté d'établissement, la libre circulation des personnes et des services, l'harmonisation des diplômes et des législations.

Rôle de représentation professionnelle

L'Ordre, qui représente la totalité des vétérinaires du secteur privé, est l'interlocuteur privilégié de l'administration et du public. Pour le jeune vétérinaire qui s'installe en libéral, un seul syndicat le concerne directement : le SNEVEL

* Code de déontologie

L'exercice du vétérinaire est réglementé par un code de déontologie. Ce code est régulièrement remis au goût du jour tenant compte des évolutions sociétales. Il tend à devenir de plus en plus un guide de bonnes pratiques, un code de procédures dans le cadre de la normativité demandée par l'usager, au travers notamment de l'Europe et de ses directives. Cette inéluctable évolution doit être contrebalancée par des textes qui donnent ou redonnent sens à la pratique d'une profession.

* Serment de Bourgelat

Claude Bourgelat fut écuyer et vétérinaire, il fut aussi avocat et mousquetaire. Il quitte sa carrière d'avocat, ayant gagné une cause qu'il estime injuste. Il est nommé en 1740 à la tête de l'Académie d'équitation de Lyon, qui acquit alors une réputation considérable.

Il a une renommée internationale, ainsi Frédéric II de Prusse lui demande ses avis et d'Alembert lui confie la rédaction pour l'Encyclopédie de Diderot des rubriques intéressant le cheval. En 1757 il est nommé contrôleur général des Haras.
Il publie en 1761 "l'Art vétérinaire", mais il souffre de l'hostilité des maréchaux-ferrants, qui cultivent un art vétérinaire empirique et s'opposent à la médecine vétérinaire scientifique, dont Bourgelat est considéré comme le fondateur, à un niveau européen.

En 1761, fondation de l'École vétérinaire de Lyon, dont Bourgelat est le premier directeur. En 1766 il fonde l'École vétérinaire d'Alfort qui existe toujours.

Il publie "Règlement pour les Écoles vétérinaires" en 1777. Il est aussi l'inventeur de l'hippomètre, un appareil pour mesurer les chevaux. Voltaire admire sa "modestie éclairée". L'article 19 dans le règlement de 1777 dit :
« Toujours imbus des principes d'honnêteté qu'ils auront puisés et dont ils auront vu des exemples dans les Écoles, ils ne s'en écarteront jamais. Ils distingueront le pauvre du riche. Ils ne mettront point à un trop haut prix des talents qu'ils ne devront qu'à la bienfaisance et à la générosité du Roi. Enfin, ils prouveront par leur conduite qu'ils sont tous également convaincus que la fortune consiste moins dans le bien que l'on a que dans celui que l'on peut faire. »

Le vétérinaire qui entre dans une vie active libérale rajoute à ce serment actuellement :

« Je promets et je jure devant le Conseil de l'Ordre des Vétérinaires de conformer ma conduite professionnelle aux règles prescrites par le code de déontologie et d'en observer en toute circonstance les principes de correction et de droiture.

Je fais le serment d'avoir à tout moment et en tout lieu le souci constant de la dignité et de l'honneur de la profession vétérinaire. »

* Liens internet en rapport avec le métier

- Le portail de l'Ordre des Vétérinaires

- Portail d'information et d'orientation de l'enseignement agricole français

* Vidéos sur le métier





* Cette fiche a été réalisée en collaboration avec les sites suivants :

Source : Onisep.fr
Source : Wikipedia.org
Source : Chiens de race.com


_________________

    La date/heure actuelle est Lun 18 Juin - 2:12:02